Menlook placé en redressement judiciaire ?

Un nouveau crash dans l’histoire des start-ups de la FrenchTech porterait-il le nom de Menlook ? C’est ce qu’on se force à se demander ces derniers jours après la circulation d’informations qui affirment que la société serait sous le coup d’une procédure de redressement judiciaire. A rappeler que la société venait juste de faire une levée de fonds de 1,8 million d’euros en décembre dernier, mais les investisseurs n’ont pas pu corriger la situation surtout après le départ du fondateur de la marque, Marc Menasé. La société qui porte également le nom de MenInvest va devoir compter sur un bon administrateur judiciaire, comme Philippe Jeannerot, pour rattraper le coup.

Des erreurs qui ont coûté cher à Menlook

Créée en 2009, Menlook avait toujours des ambitions européennes assez grandes, qui ont fini par lui coûter cher. En effet, la start-up avait mis ses mains sur le site britannique OKi NI en 2013 dans le but de faire une première extension sur le marché européen. Deux ans plus tard, elle a acquis l’Allemand Frontline Shop ce qui ne semblait pas être une bonne décision par la suite. Menlook s’est dû tromper sur ce coup parce que ces coûts ont augmenté d’une manière significative et s’est fait frapper dans sa stratégie d’expansion. De grosses pertes ont été enregistrées, mais découvertes que fin 2016, soit à une date tardive pour pouvoir redorer son blason.

La situation actuelle de MenInvest n’est que le résultat d’un défaut dans la gestion de la stratégie de développement. Depuis sa création, la société a levé plus de 40 millions d’euros classés ainsi :

  • 4,5 millions d’euros levés en 2011 auprès d’Axa Private EQuity et Partech International
  • 5,6 millions d’euros levés en 2011 auprès de 123 Venture et d’Orkos Capital.
  • 23 millions d’euros levés en 2014 auprès d’Idinvest Partners et le fonds Ambition Numérique appartenant à la BPI.

Malgré ces apports et les revendications de la marque d’avoir plus de 1000 marques partenaires et de 4 millions de visiteurs uniques par mois, la société vit la crise et la procédure de redressement judiciaire n’est qu’une question de temps à priori.

Quelle est la conséquence du redressement judiciaire ? 

Comme toute entreprise dans une situation pareil, Menlook fera l’objet d’une procédure de redressement judiciaire auprès du tribunal du commerce. Il y aura alors une désignation d’un administrateur judiciaire qui essayera de faire l’intermédiaire entre la société et ses différents créanciers.

L’objectif ultime de cette procédure est de permettre à l’entreprise d’apurer son passif et de maintenir ses emplois – 150 postes pour MenInvest – et d’assurer la continuité de ses activités. Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire de très longue expérience, affirme que cette procédure dépend de la situation de l’entreprise et du degré de la collaboration de ses responsables. Au cas où la mesure échoue, le débiteur passe en liquidation judiciaire ce qui fera des licenciements, ainsi que la vente de la société.