Cancer du col de l’utérus : symptômes et traitements

 

Le col de l’utérus est constitué de deux parties, qui sont l’exocol du côté vagin, et l’endocol du côté du corps de l’utérus.

Généralement, les cancers du col de l’utérus naissent au niveau de la couche superficielle de la muqueuse.

Dans 85 % des cas, ils se développent au niveau de l’exocol et dans 15 %, ils apparaissent au niveau de l’endocol.

La présence prolongée du HPV (papillomavirus humains) au niveau du col utérin, est le principal facteur de risque.

 

  Les symptômes :

Au début de son évolution, le cancer du col de l’utérus ne provoque aucun symptôme particulier, mais dans le cas où, il évolue, il peut engendrer des saignements vaginaux après les relations sexuelles ou des saignements spontanés (c’est-à-dire en dehors de la période des règles), des douleurs lombaires, des pertes vaginales, des douleurs dans le bas-ventre, ou des douleurs lors des rapports sexuels.

Le cancer du col de l’utérus est une affection de longue durée.

Autrement-dit, il nécessite un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse.

Les soins et les traitements liés à cette pathologie, seront pris en charge à 100 % par Filiassur assurance.

Elle s’engage pour ses assurés et les prend totalement en charge.

La confirmation du diagnostic se repose sur l’analyse de fragments de tissu prélevés au niveau du col, par conisation ou lors d’une colposcopie.

L’examen anatomopathologique détecte la présence de cellules cancéreuses et permet de définir le type.

L’IRM est l’examen le plus demandé, mais, il y a également d’autres examens complémentaires, comme la cystoscopie (examen de la vessie), la tomographie par émission de position, ou la rectoscopie (examen du rectum)

 

  Traitements :

Le traitement repose sur la chimiothérapie, la chirurgie et la radiothérapie.

Traitement chirurgical : il existe différents types d’interventions chirurgicales.

* La conisation qui permet de retirer toutes les cellules cancéreuses, et permet également, de prélever un fragment de forme conique des couches plus profondes du col de l’utérus.

* La trachélectomie : c’est une intervention qui permet de traiter les petites tumeurs en retirant le col utérin.

* La colpohystérectomie : elle consiste à enlever le col de l’utérus et tout l’utérus.

Dans ce cas, l’usage de tampons et les relations sexuelles sont déconseillés.

    La radiothérapie : interne et externe

La radiothérapie externe est destinée à détruire les cellules cancéreuses.

Mais, elle a des effets secondaires, comme les crises hémorroïdaires (les troubles touchant les vaisseaux), inflammation de la peau au niveau de la région irradiée…

La curiethérapie : est une méthode de radiothérapie interne.

C’est une technique d’irradiation qui consiste à introduire des sources radioactives à l’intérieur de la tumeur.

    La chimiothérapie :

Ce traitement empêche la migration des cellules cancéreuses, bloque également, leur multiplication, et diminue la taille de la tumeur.

La chimiothérapie facilite l’intervention chirurgicale.

Filiassur assurance met à la disposition de ses assurés les meilleurs cancérologues, chirurgiens et radiothérapeutes.

Cette compagnie rembourse tous les frais liés à cette maladie, même les interventions chirurgicales.

Elle vous accompagne pour améliorer votre qualité de vie, y compris sur le plan de la sexualité.

Un suivi par l’équipe médicale est indispensable !