La migration humaine

 

 

   Qu’est-ce qu’un migrant ?

C’est une personne qui vit de façon permanente ou temporaire dans un pays dans lequel, il n’est pas né.

Au jour d’aujourd’hui, la migration concerne le passage des frontières administratives et politiques pour un minimum de temps.

Il ne s’agit pas d’un simple acte de passage de frontières, mais d’un long processus qui peut affecter entre autres, les vies des personnes impliquées.

Les différentes formes de migration se distinguent généralement, selon les statuts légaux (libre immigration, immigration contrôlée, migration irrégulière), ou selon les motivations (politiques, familiales, économiques) des personnes concernées.

 

Les différentes catégories de migrants : migrants de retour dans son pays d’origine, migrants suite au rapprochement familial, migrants forcés, migrants irréguliers (c’est-à-dire, sans papier), migrants hautement qualifiés, ou encore, travailleurs migrants temporaires.

Les États de nos jours, ont déployé un grand nombre de nouvelles stratégies, pour dissuader les individus qui cherchent à entrer sur leur territoire (influencés par la lutte contre le terrorisme) : en mettant en place des nouvelles législations et institutions visant à renforcer la régulation intergouvernementale, en stockant aussi, des données informatisées au niveau international, en recourant à des contrôles biométriques, et également, à des techniques de balayage de la rétine, en imposant des sanctions aux compagnies de transports qui acheminent les migrants, en exigeant des conditions d’obtention de visas coûteuses et contraignantes, et finalement, en érigeant des barrières et des murs défensifs…

Parmi ces instruments, figurent les PCR (Processus consultatifs régionaux relatifs à la migration), le Forum mondial sur le développement et la migration (2005), la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants, et la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale.

 

  Les bienfaits de l’immigration :

Les migrants peuvent participer à leurs tours, à la vitalité économiques des pays dans lesquels, ils résident !

Ces derniers migrent pour travailler principalement, dans la production industrielle, l’extraction minière, la pêche, et l’agriculture.

Selon des études, la plupart d’entre eux, travaillent dans le secteur des services, autrement-dit, dans les services domestiques, les soins médicaux, l’hôtellerie, la restauration et le bâtiment…

Dans les pays industrialisés, les migrants travaillent dans des conditions à risque (dangereuses), et sont malheureusement, exposés à l’exploitation et à des abus.

Ces derniers sont généralement mal payés, et ne peuvent pas avoir accès à des prestations sociales, ou à leurs retraites.

Malgré ça, ils continuent à vivre dans l’indigence et l’insécurité.

   Vente aux enchères des “migrants” :

On a tous entendu parlé de la “vente aux enchères des migrants en Libye”.

Cette affaire a fait le buzz dans le monde entier !

“En Libye, des migrants sont vendus aux enchères comme esclaves”, Audrey Crespo-Mara, journaliste française.

Des journalistes de la CNN (une chaîne de télévision d’information en continu américaine), se sont rendus en Afrique, plus précisément en Libye, où ils ont réussi à obtenir la preuve que des hommes sont vendus aux enchères comme esclaves.

Audrey Crespo-Mara, a commenté en affirmant que l’esclavage existe encore !

Également son mari, “Une douzaine de personnes défilent sous les yeux des journalistes, pour être vendues en l’espace de quelques minutes”, le nom du dernier article de l’homme en noir, Thierry Ardisson.